loading...

Rédaction

Description
Rédaction

Sociologue, ex-chercheuse et bloggueuse à mes heures perdues, j’aime écrire sur les gens et le social. Voici quelques exemples de reportages, entretiens ou portraits publiées dans des revues associatives (Points Critiques, Signe des Temps, Convivial…)

  • Enfin chez soi avec Convivial 

Le statut de réfugié obtenu, les demandeurs d’asile ont deux mois pour quitter les structures d’accueil et trouver un toit, sous peine de se retrouver à la rue. Convivial, une association née dans les années 90’ juste après le génocide rwandais, aide les réfugiés à s’installer durablement en Belgique Lire la suite.

  • Le “Etty Hillesum Youth Theater” à Jaffa. Un théâtre pour créer du lien 

La culture, le théâtre, comme outils de progrès et de mixité sociale pour populations défavorisées… Pas une mince affaire en Israël ! Voici l’expérience de Gal Hurvitz, une jeune metteure en scène israélienne. Lire la suite.

  • De Jérusalem à Bruxelles, il n’y a qu’un pas.

Effi Weiss & Amir Borenstein sont deux artistes israéliens établis à Bruxelles. Dans leur film « Deux fois le même fleuve » tourné le long du fleuve Jourdain – lieu emblématique du tourisme israélien – ils mettent à nu les représentations de la société israélienne liées à la construction identitaire du pays. J’ai eu, à mon tour, envie de questionner leur rapport à l’identité et à la ville de Bruxelles, leur ville d’adoption. Lire la suite.

  • Entretien avec Eléonore Bronstein (De-Colonize): Décoloniser nos propres identités.

Je ne peux vous parler d’Eléonore sans vous parler de Facebook parce que c’est précisément grâce à ce réseau social que je l’ai rencontrée. Et ça prouve, une fois de plus, n’en déplaise aux grincheux, que les réseaux sociaux sont souvent à l’origine de belles rencontres. C’est en 2014, en pleine offensive israélienne sur Gaza, l’œil rivé sur l’espoir que représente la minorité d’activistes de la gauche israélienne, que j’ai découvert Eléonore. Depuis lors, charmée par son franc parler, son humour et ses identités (et talents) multiples, je suis ses « aventures » et celles d’Eitan Bronstein Aparicio , son mari : de Zochrot[1], l’association fondée par Eitan jusqu’à leur nouveau bébé, De-Colonizer[2]. Lire la suite.

 

Categories: